Nouveau paradigme

Manifeste du nouveau paradigme de la réalisation de soi

Einstein a publié sa théorie de la relativité, il y a tout juste 100 ans. Depuis, les découvertes de la physique quantique nous incitent régulièrement à réaliser que nos notions de temps et d’espace sont totalement obsolètes.

En effet, la physique quantique étudie des particules – quanta d’énergie – considérées comme éternelles dans le sens où elles ne fonctionnent pas dans l’espace-temps que nous connaissons. Ainsi, le temps lui-même pourrait ne pas exister au niveau le plus fondamental de la réalité physique. On a même découvert des galaxies antérieures au Big-Bang !

 

Ces mêmes découvertes ont révélé que les chromosomes utilisent des hyperfréquences lumineuses et acoustiques pour transmettre les données biologiques. Ainsi, l‘épigénétique a démontré que l’ADN inscrit notre information génétique sous la forme d’une structure holographique. (Chaque partie contient la totalité de l’information).

En modifiant ainsi tous nos repères, ces lois dépassent notre compréhension…

Et bien évidemment la physique quantique fait inévitablement évoluer notre spiritualité. En effet, opposées depuis longtemps, il semblerait désormais possible de « réconcilier » la Science et la Spiritualité, voire de les faire fusionner !

Tout ceci nous révèle une nouvelle approche de réalisation de soi, nous incitant à un changement de comportement – afin d’être plus vivants – jusqu’au cœur de notre quotidien.

Déjà, de nombreuses thérapies dites « quantiques » utilisent analogiquement le processus de radiations électromagnétiques pour les diagnostics et les traitements médicaux. Mais il ne suffit pas d’utiliser les outils technologiques quantiques pour faire de la thérapie quantique…

En effet, pour moi la véritable thérapie quantique est l’intégration de ce processus dans notre vie quotidienne. Autrement dit, l’intégration du fonctionnement de ces particules à chaque instant de notre vie.

Mais comment contribuer individuellement – et concrètement – à la mise en œuvre de ce nouveau paradigme proposé par la science et donc, que changer personnellement dans notre cheminement individuel ?

Il est devenu indispensable de se poser la question de savoir comment rendre réalistes et concrètes ces nouvelles connaissances au service de notre conscience et de notre évolution spirituelle. En bref, en quoi, changeons-nous individuellement notre vie sachant que le passage du savoir à la Conscience est l’intégration ?

On parle beaucoup « d’amour », de « cohérence » mais en parler ne suffit pas : il s’agit de pratiquer la cohérence, d’expérimenter l’amour… Comment ?

En expérimentant la rencontre, dans la découverte, à chaque instant, ce qui signifie répondre au quotidien à chaque événement qui nous touche, en étant en cohérence avec ce nouveau paradigme.

Pour cela, nous avons à poser les paramètres qui se relient à ce nouveau paradigme. C’est pourquoi nous avons établi ce Manifeste du nouveau paradigme de la réalisation de soi, au 2ème Congrès de Bioanalogie qui s’est déroulé à Bordeaux les 19 et 20 novembre 2016.

Ce Manifeste est en neuf points (présentés ici succinctement, ils seront développés ultérieurement) :

  1. Le positionnement est individuel et non collectif

    Nous sommes chacun un univers unique. Le collectif appartient à la mémoire animale. Le passage par la diversité est une manifestation, mais pas une solution.

  2. Aucune voie à suivre

    L’Action ne passe plus par une voie connue. Les instruments ne peuvent plus être utilisés car ils appartiennent à un fonctionnement du passé et sont au service d’un but. Les notions d’espace, de temps et de causalité n’ont plus cours. Nous ne pouvons plus agir dans la dualité ni l’entretenir.

  3. Le constat de la Cohérence

    La notion de « crise » n’existe que dans une approche duelle et donc n’a pas de réalité.
    Le temps et l’espace n’ont aucune existence propre, ils ne sont que les paramètres d’une relation. Seule la Conscience est.

  4. L’idéal est la réalité

    Il n’y a aucun idéal à atteindre et aucune « solution » à chercher. C’est en ne voulant pas une autre réalité que celle qui est, et en nous situant sans aucun objectif de changer l’extérieur que nous sommes ce changement.

  5. La Vie est expérimentation

    Les choses n’existent qu’en tant que relation et action.
    Le temps et l’espace, le futur et le passé n’ont aucune réalité propre en tant qu’unité / élément identifié. Ils n’existent que dans le Présent.
    Le futur fait référence au temps, le passé fait référence à l’espace.
    C’est une action de se reconnaître dans le présent comme c’est une action de constater dans le présent.
    Notre seule réalité est la créativité qui se révèle lorsque nous sommes l’expérience et l’observateur de l’expérimentation de notre univers unique.

  6. L’amour est un constat

    L’amour n’est ni un objet ni une action. Il se révèle dans l’accueil bienveillant de l’être unique que nous sommes, hors de toute concession et restriction.

  7. Tout ce qui nous touche est nous-même

    Nous avons à nous situer dans la certitude que tout ce qui nous touche est nous-mêmes : c’est l’univers unique que nous sommes, au service de la Conscience. Nous nous devons d’y répondre, en sortant de l’idée que notre bonheur – ou notre malheur – dépend de l’extérieur.

  8. La dualité n’a pas de réalité

    La dualité est une illusion, c’est un mode d’interprétation du monde, propre au mental mais elle n’est pas une réalité.
    Le jugement et l’intention n’ont aucune réalité.
    Seule la Présence est action.

  9. Le manque est vital

    Manquer est existentiel pour toute inscription spatio-temporelle.
    Il s’agit de sortir de l’illusion du manque. Nous n’avons rien à « conserver », nous n’avons pas à vouloir une autre histoire que celle que nous vivons. L’autre n’a rien qui pourrait nous manquer.

En établissant ce manifeste, la Bioanalogie s’inscrit en « pionnière » du nouveau paradigme de la réalisation de soi.
Elle nous invite à ne plus considérer la Conscience comme un concept philosophique, mais comme le constat d’une pratique et d’une expérimentation.

C’est avec cette intégration que nous pouvons accéder à la nouvelle civilisation holistique.

Soyons quantiques !

 

La chronique de la Loi du Principe

L’art de lire les signes de la vie par Jean-Philippe Brébion

Paru dans Néosanté, janvier 2017, numéro 63

Autres articles : 

Pour en savoir plus

Vous désirez en savoir plus sur les livres de Jean-Philippe Brébion, les séminaires, l’École de Bioanalogie, les bioanalogistes, …  Cliquez sur l’onglet « Accueil » en haut de cette page. 

2 réflexions sur “Nouveau paradigme

  1. Pour moi ce sont des mots et termes difficiles à comprendre ! Voulez vous dire que Dieu n’existe pas et que nous l’avons inventai ? J’aime croire que Dieu existe cela donne un sens à ma vie ! je me dit l’important pour moi c’est d’être bien avec ses pensées là dans ma vie présente et lorsque je mourrais, je ne souffrirais plus merci de me répondre !

    • Bonjour Micheline,
      Vous avez tout à fait raison en disant : « l’important pour moi c’est d’être bien avec ses pensées là dans ma vie présente, c’est la seule chose importante ».
      Mon propos n’est pas de provoquer, mais de s’ouvrir au fait que nos pensées, nos idées, les images que nous avons, font toujours référence au temps et à l’espace et que la conscience est dans une autre dimension qui n’est pas accessible à notre mental.
      Nous ne pouvons pas avoir une idée de Dieu, mais une « expérimentation » comme le disait Teilhard de Chardin.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *