Clés de naissance

Un guide gratuit pour décoder le sens caché de ces 35 évènements de la vie quotidienne et retrouver une paix intérieure

Jean-Philippe Brébion a découvert les Clés de naissance en 2004.  

Les Clés de naissance de la Bioanalogie sont 36 archétypes issus de ce que Jean-Philippe Brébion a appelé « l’inconscient universel » et renommés « antétypes ».

Ces Clés permettent de comprendre notre fonctionnement.

Voici la transcription écrite de cette vidéo : 

Origine des Clés de naissance.

L’imprégnation embryonnaire faite du vécu de ressentis des parents.

Nous savons, les Chinois nous ont appris depuis déjà 5 000 ans, que l’embryon enregistre le vécu et ressentis des parents. Ce qui veut dire que l’embryon que nous avons été a enregistré une histoire. Chacun, nous avons une histoire commune. Et ce qui est intéressant c’est de comprendre que oui nous avons une histoire commune, mais si nous observons l’arbre généalogique, nous savons que le vécu de nos parents il est particulier. Mais ce vécu, si nos parents avaient eu des parents différents, ils auraient aussi un vécu particulier. Et si les parents de nos parents avaient eu un vécu différent, nous aurions aussi un vécu particulier. Ce qui fait qu’en fait le vécu enregistré par l’embryon est fait de l’histoire de nos parents, de l’histoire de nos grands parents, de nos arrières grands parents et ainsi de suite. Et on remonte dans la nuit des temps comme ça.

Nous connaissons l’image que nous avons de l’arbre généalogique, qui s’élargit, s’élargit, s’élargit.

Simplement, si l’on observe, on va s’apercevoir que nos parents c’est deux personnes. Grands parents, quatre, huit, seize, trente deux, soixante quatre, etc., etc. Si nous remontons à la trente troisième génération, trente trois générations, on va dire environ mille cinq cents ans, mille cinq cents ans c’est une poussière de temps dans l’histoire de l’humanité. Donc, mille cinq cents ans c’est il n’y a pas très longtemps. 

Eh bien, à la trente troisième génération, sur une seule ligne, ça nous fait huit milliards quatre cent millions de personnes. Donc, bien évidemment, nous savons que c’est impossible. Il y a mille cinq cents ans, il n’y avait pas huit milliards quatre cent millions de personnes sur la planète. Ce qui veut tout simplement dire que notre arbre généalogique, plus on remonte dans les générations, plus nos ancêtres sont communs, plus nous avons des ancêtres communs. Ce qui fait que l’arbre généalogique va s’élargir, s’élargir, s’élargir et en fait à un moment il va se refermer. Il va se refermer jusqu’à l’origine de l’humanité.

Donc, ce vécu et ressentis de nos parents, contient une histoire personnelle pour chacun de nous et plus nous remontons dans la nuit des temps, plus nous avons des mémoires qui sont des mémoires communes. Et ce qui est fondamental de comprendre c’est que nous contenons en nous l’origine de l’humanité et le premier réveil de conscience de l’humanité et le premier vécu de l’humanité. Et ce premier vécu de l’humanité il est très particulier parce que l’homme, lorsqu’il commence à s’éveiller, lorsqu’il regarde l’univers, il va s’apercevoir qu’il y a lui, il y a ce qui n’est pas lui et que entre les deux il y a une limite, il y a quelque chose. Il va s’apercevoir qu’il y a le ciel, qu’il y a la terre et puis qu’il y a une ligne d’horizon. Ce qui veut dire que il va s’apercevoir qu’il y a un positif, un négatif et un autre, et que tout ça, ça marche en même temps, que tout ça, ça n’est pas séparable. Tous ces blancs, ils appartiennent à la même réalité. Ça, c’est l’éveil de conscience et cet éveil de conscience, il passe par le trois. Il passe par un chiffre, il n’est pas ce chiffre, il ne passe pas par le mental, c’est un constat. C’est un constat que la vie c’est trois plans. Ce qui veut dire que au fond de nous, le premier éveil de conscience est chiffré et au fond de nous, notre naissance va nous donner des chiffres qui vont nous permettre d’avoir accès à une clé chiffrée, que je développe dans « L’Empreinte de naissance », qui est faite de quatre dates fondatrices et qui vont nous donner un fonctionnement, un archétype de fonctionnement qui est unique et en même temps qui contient toute la mémoire de l’humanité. Nous avons trente six clés chiffrées que nous pourrons analyser les unes après l’autre.

 

Vidéos : 

Système hormonal

Système de reproduction

Système urinaire

Système respiratoire

La vision

L’Audition

La peau

 

Pour en savoir plus

Vous désirez en savoir plus sur les livres de Jean-Philippe Brébion, les séminaires, l’École de Bioanalogie, les bioanalogistes, …  Cliquez sur l’onglet « Accueil » en haut de cette page. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *