douleur au genou

Cette consultation de Jean-Philippe sur le sens d’une douleur au genou prend une tout autre dimension en utilisant les Clés de naissance issues de l’Inconscient Universel. La Clé 8644 contient des informations absolues qui se lisent aussi de façon personnelle.

Voici la transcription écrite de cette vidéo : 

Le Principe de la douleur au genou et de la Clé de naissance 8644

Quel sens ça a ? Elle a mal au genou. Elle souffre des genoux. Du genou droit. La clé d’Édith est 8644.

8 ça veut dire je veux être présente dans ma famille, dans la relation humaine en étant complètement moi-même. On pourrait dire ça. Donc, ça veut dire que je suis bien que quand je peux être complètement moi-même. Et on peut penser que si je n’arrive pas à être complètement moi-même je ne vais pas être bien.

Qu’est-ce qui fait que je ne vais pas être bien ? Le libre arbitre nous donne ce chiffre là qui me dit c’est comme si dans ma vie je subissais, ou j’étais coupable ou je voulais à tout prix faire du bien. Je suis toujours en train de partager entre ces trois alternatives : victime, sauveur, coupable.

C’est-à-dire que si je me mets à victime, sauveur, coupable, c’est que je veux changer les choses. Donc, je ne suis pas dans le respect de la réalité telle quelle.

Qu’est-ce qui peut me permettre d’être en paix ? C’est d’assumer la responsabilité de qui je suis, sans vouloir être autre chose que qui je suis et sans vouloir avoir une autre histoire que qui je suis.

Maintenant, si on regarde le genou. Le genou, on va dire que le genou c’est ce qui me permet de plier et de venir, de descendre à la terre. Donc, descendre à la terre, la terre c’est ce qu’il y a de plus concret, c’est ce qu’il y a de plus solide, ce sur quoi on peut s’appuyer. Ça veut que le genou il nous permet de venir respecter notre vérité à nous. En effet, c’est quand on regarde dans la tradition des chevaliers, les chevaliers posaient leur genou au sol parce qu’ils respectaient une loi supérieure. D’accord ? Et le genou va parler de venir respecter, de se respecter et de respecter qu’est-ce qui est ma valeur supérieure, qu’est-ce qui est le plus important pour moi, qu’est qui est ma devise à moi ? Plusieurs fois j’ai employé ce mot de « devise ». Ma devise c’est le 3, c’est que tout le monde sera lié. Ma devise c’est le 3, c’est que ça communique, c’est que ça soit harmonieux. C’est ça ma devise. C’est que ça soit harmonieux.

Et inconditionnellement, dans le partage, dans la famille, c’est comme si pour moi l’inconditionnel c’est qu’il y ait de l’amour et que ça soit harmonieux dans la famille.

Alors, simplement c’est que si je souffre du genou :

tout ce qui est souffrance, tout ce qui est douleur :

si je me cogne la main, je vais avoir une douleur. Donc, du coup, je vais amener ma conscience sur la main.

Donc, si j’ai mal au genou, je vais amener ma conscience sur le genou. Pourquoi ? Parce qu’on vient de voir que le genou parle du respect.

Mais qu’est-ce que ça vous montre ?

Ce chiffre c’est le 1. Je ne me respecte pas.

Je ne me respecte pas, pourquoi ? Parce que je me compare. D’accord ? Je me compare, je n’arrive pas à être moi-même. J’attends d’être validé. Je me compare. Je me dévalorise. Donc, du coup, je suis toujours en attente et je me retrouve victime, sauveur ou coupable.

Maintenant, qu’est-ce que moi j’ai à faire ?

C’est d’utiliser cette clé qui est cette clé de santé et de l’utiliser comme la clé de création de vie. Et ma clé de création de vie c’est quand je me situe dans le respect de qui je suis sans aucune comparaison. Ça c’est la première chose. Quand je ne fais pas ça, je suis perdu.

Qu’est-ce que j’ai à expérimenter, comment je vais la prendre, me laisser surprendre, découvrir, regarder les choses différemment, prendre un peu de recul, ouvrir mon regard ? Se laisser surprendre. Dans la certitude que lorsque je me respecte, sans attente, c’est comme ça que je peux me réaliser. Et là, je suis dans le respect de moi-même.

Est-ce que ça résonne, Édith, ce que je suis en train de dire ?

Ça résonne très bien.

Il y a un chiffre ici qui vient nous dire ce qui va toujours être à mon service, tout le temps ; quelle que soit la situation, c’est de cesser de se mettre dans une obligation de résultat. Dès qu’il y a une obligation, je ne me respecte pas. Et c’est vraiment sortir de ça. C’est de sortir de la contrainte.

Et comme si c’était un regard permanent de se libérer de toute obligation. Je ne vais pas bien, je commence à me libérer de toute obligation. Alors, ça va me dire comment je peux guérir. Juste en étant ma meilleure amie. Ce que je fais pour mes amis, que je puisse commencer à le faire moi-même en étant ma meilleure amie sans aucune comparaison, dans le respect de soi. C’est ce qui va me permettre justement de ne plus avoir à souffrir parce que la priorité c’est que je prends soin de moi comme si j’étais l’être le plus cher à faire vivre.

Est-ce que ça a du sens, Édith ?

Ça a du sens. J’ai déjà réussi à tomber en amour avec moi-même à une certaine période de ma vie. Ça avait marché, d’ailleurs ça a très bien marché.

Bravo !

À un moment donné, je me suis laissée tomber.

Donc, il y a eu un évènement.

Il y a un évènement qui est venue changer les choses, c’est je me suis trouvée abandonnée. J’ai été dans l’illusion de ne plus être capable, j’ai été dans l’illusion d’être abandonnée, de ne plus être capable. C’est quelque chose comme ça. 

Tu te dois d’être ta meilleure amie sans aucune comparaison.  Sans aucune comparaison. OK.

Dans le respect de toi.

Merci.

Être en paix

L’important c’est d’être en paix dans le traitement que nous choisissons. Je n’interviens jamais sur le traitement. Les gens font le traitement qui leur convient.

Moi, ce n’est pas mon domaine. Moi je travaille sur les Clés de naissance.

Et ça me permet de comprendre le sens de ce qui se passe.

Donc après, prendre des anti douleurs, ne pas prendre d’anti douleurs. ..

Si je choisis telle voie de traitement, l’important c’est que je sois en paix avec ça.

Il n’y a pas plus terrible qu’un traitement avec lequel je ne suis pas en paix.

 

Vidéos 

Consultations avec les Clés de naissance :

  1. Origine des clés de naissance
  1. Ne peut garder d’argent – Clé 7533
  1. Douleur au genou – Clé 8644
  1. Ne peut recevoir d’argent – Clé 4297
  1. Épisiotomie – Clé4229
  1. Psoriasis – Clé 9975
  1. Fracture de l’humérus – Clé 9975
  1. Peur d’être dans une relation qui enferme – Clé 5531
  1. Ma femme dort avec les enfants – Clé 6422
  1. Ce n’est pas un livre de recettes
  1. Fils schizophrène – Clé de rencontre 6227
  1. Le comportement de la fille dérange la maman – Clé de rencontre 7516
  1. Son arrière petit-fils est né sans oreille droite – Clé de rencontre 7386

 

Pour en savoir plus au sujet des Clés de naissance

  • Les Clés de naissance sont-elles de la numérologie ? Comment les calculer.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *