Peur d’une relation qui enferme

Un guide gratuit pour décoder le sens caché de ces 35 évènements de la vie quotidienne et retrouver une paix intérieure

Les Clés de naissance parlent véritablement de notre fonctionnement fondamental. Le sens de l’anténombre 5, en Bioanalogie est lié à la notion d’expérimentation libre, sans obligation de résultat. En dualité, c’est l’emprisonnement, la contrainte.

Il n’est pas étonnant qu’une personne avec une Clé de naissance 5531 ait peur d’une relation qui enferme. Vous verrez que son antétype (archétype) inconscient nous révèle que c’est la façon de se situer qui change tout. Elle peut choisir de vivre cette relation soit comme une contrainte, soit comme une expérimentation.

Voici la transcription écrite de cette vidéo : 

Le Principe d’avoir peur d’une relation qui enferme et la Clé de naissance 5531

Bobby me dit que depuis quelque temps dans sa vie il s’ennuie et il a peur d’être dans une relation qui l’enferme. Alors, rien d’étonnant puisque Bobby a une Clé 5531. 

Ça veut dire que c’est en contact permanent avec la liberté. Aucune obligation. Bobby, ce n’est pas la peine de lui mettre des contraintes, ça ne doit pas lui plaire du tout. Aucune obligation. Et surtout des obligations qui sont faites dans un rapport de force. Ça, dès qu’il est dans un rapport de force tout est difficile. 

Comment je dois me situer ? 5 : en expérimentant.  Expérimenter ça veut dire c’est comme si dans la vie on était l’expérience et l’observateur de l’expérience. Je suis l’observateur de ma propre expérience de vie. Et comment je peux être l’observateur de ma propre expérience de vie ? En ne me mettant aucune contrainte, aucune obligation de résultat. Si je mets une obligation de résultat, je m’enferme.

Et également on peut penser que si je suis dans une relation amoureuse je vais être dans une obligation de résultat, ça ne pourra pas fonctionner.

Et dans la certitude que là où je suis, je suis à la bonne place. Je n’ai pas à être ailleurs que là où je suis. Et donc, bien sûr que la peur d’être dans une relation amoureuse ça l’oblige à être à une place où il n’a pas envie d’être. Et du coup, ce que je crains c’est de ne pas me respecter et de ne pas me reconnaître dans cette situation. 

Ce qui se passe, c’est comme si, quand ça a commencé, quand cet ennui a commencé et quand cette peur d’être en relation a commencé, c’est parce que j’ai eu peur d’être sous contrôle. J’ai peur d’être sous contrôle parce qu’il va falloir que je réponde à l’avance, d’accord, mais je n’ai pas envie d’être dans la relation ni sauveur, ni victime, ni coupable et surtout pas victime. Et puis, est-ce que je vais savoir faire ?

Le libre arbitre de vos vies c’est le 9. Le 9 c’est justement ne rien faire. Mais si je veux faire quelque chose tout est lourd. C’est pour ça que c’est intéressant, c’est que en croyant qu’il faut faire quelque chose, je vais vouloir faire pour sauver l’autre, ou alors je ne vais pas savoir faire et je vais être coupable. Et donc, du coup, ce que je crains c’est qu’il n’y ait plus d’alliance, qu’on ne soit plus dans un échange. 

Et l’alliance c’est vraiment qu’il n’y a aucune intention de l’un sur l’autre. Donc, on peut penser qu’en effet il y a eu quelque chose d’interprétée comme ça. Il y a la vie qui est interprétée comme ça parce qu’il y a l’illusion  « comment je vais dire », il faudrait une autre réalité que celle-ci. 

L’illusion d’un idéal. Que ce que je suis n’est pas l’idéal. Donc, si je sors de cette illusion. Alors, je rentre dans un acte de foi que l’idéal c’est le réel, et quand l’idéal c’est le réel, c’est ce que je suis dans la réalité. Et à ce moment-là, lorsque je me mets sans attente et que j’assume, j’assume ce n’est pas prendre en charge, c’est s’il y a quelque chose qui m’arrive, qui me touche, c’est que ça a du sens pour moi. Et je vais cesser de me mettre sauveur, victime ou coupable dans la relation, dans la certitude que tout est à mon service et que ce n’est pas la faute de l’autre. En étant dans l’alliance, alors je pourrais vraiment vivre dans une véritable d’alliance, une alliance qui est évolutive parce que justement il n’y a pas d’obligation, il n’y a pas de contrainte de l’un sur l’autre.

Donc, on pourrait dire que la guérison de tout ce travail, de tout ce qui se passe c’est bien de s’installer dans la certitude que là où je suis, je suis à la bonne place et je n’ai pas à être à une autre place que là où je suis et que dans cette place-là tout est possible. Donc, ça veut dire que je n’ai pas à changer de place. Dans une relation, je n’ai pas à croire qu’il faut aller à une autre place. Là où je suis c’est là où je suis et là où je suis tout peut s’ouvrir. C’est ça vraiment la guérison de cet ennui qui est là, de cette inquiétude par rapport à la peur d’être enfermé dans une relation.

Entendre au fond de soi que ma réalité, ma vérité n’a pas à être changée. Et que c’est là où je suis que les choses peuvent se passer. C’est sortir de l’illusion que pour être dans une alliance il faut se mettre dans une autre situation.

Ça va ? C’est claire ce que je suis en train de dire ?

Oui.

Merci

 

Vidéos 

Consultations avec les Clés de naissance :

  1. Origine des clés de naissance
  1. Ne peut garder d’argent – Clé 7533
  1. Douleur au genou – Clé 8644
  1. Ne peut recevoir d’argent – Clé 4297
  1. Épisiotomie – Clé4229
  1. Psoriasis – Clé 9975
  1. Fracture de l’humérus – Clé 9975
  1. Peur d’être dans une relation qui enferme – Clé 5531
  1. Ma femme dort avec les enfants – Clé 6422
  1. Ce n’est pas un livre de recettes
  1. Fils schizophrène – Clé de rencontre 6227
  1. Le comportement de la fille dérange la maman – Clé de rencontre 7516
  1. Son arrière petit-fils est né sans oreille droite – Clé de rencontre 7386

 

Pour en savoir plus au sujet des Clés de naissance

  • Les Clés de naissance sont-elles de la numérologie ? Comment les calculer.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *