Schizophrénie

Un guide gratuit pour décoder le sens caché de ces 35 évènements de la vie quotidienne et retrouver une paix intérieure

En séminaire, lorsqu’une personne demande : « quel est le sens pour mon fils qu’il ait tel symptôme ? » Jean-Philippe Brébion reprend toujours en disant : « ça, je ne sais pas, il n’est pas là, c’est vous qui êtes là. Mais nous pouvons travailler ensemble à trouver le sens pour vous d’avoir un fils avec tel symptôme. »

N’oublions pas que tout ce qui nous touche parle de nous.

Et le meilleur amour que nous pouvons donner à une personne proche qui souffre, c’est de regarder en nous, en quoi cela nous touche et de travailler sur ce principe pour soi.

À chacun son antétype (archétype) qui est sa Clé de naissance issue de l’inconscient universel.

Voici la transcription écrite de cette vidéo : 

Fils schizophrène et la clé de rencontre avec sa mère : 6227

Ta question c’est par rapport à ton fils.

Par rapport à mon fils qui a été diagnostiqué en 2004 schizophrène.

Donc, il y a un diagnostic chez son fils de schizophrénie. Et donc, la question c’est qu’est-ce que je peux faire ? Comment je peux me situer ? 

Et ce qu’il faut bien comprendre c’est que lorsque nous sommes confrontés à une situation, l’important c’est, pour Marie-Claire, 

  • ce n’est pas que ton fils soit schizophrène mais 
  • quel sens ça a pour Marie-Claire que son fils soit schizophrène. 

Et c’est ça qu’il faut comprendre, c’est que dans notre environnement quel sens ça a pour nous que notre enfant, que notre père, que notre mère, que notre mari, que notre femme, etc., ait une telle pathologie. 

Nos enfants, ce sont notre création. Notre création c’est ce qui se révèle en nous, c’est comment nous expérimentons la vie, cette création est dans ce vide, dans ces deux éléments. Lorsqu’à chaque fois je donne le sens que la vie c’est toujours trois plans, 

  • un intérieur, 
  • un extérieur et 
  • une rencontre, cette rencontre c’est du vide. 

Et ça veut dire que notre création se passe dans ce vide. La schizophrénie c’est de vivre deux vies en même temps, c’est-à-dire que je bascule d’une vie à l’autre. C’est ça ce que ça veut dire. Ça veut dire que la schizophrénie c’est passer d’une réalité à l’autre. Donc, en fait, pour être dans ta création il faut que tu puisses accéder à deux réalités, à deux aspects de ta vie. Ça va nous parler de ça.

Alors, si on regarde la Clé de Marie-Claire, 1886.

1 c’est comment je me respecte. 

le double 8.  Ces deux 8 me montrent que c’est une expérimentation permanente, de l’ouverture à tous les possibles, de sortir de tout jugement, d’expérimentation permanente d’une tolérance et d’un changement de regard permanent, de découvrir le monde en permanence. Ça parle de ça. De s’ouvrir. De s’ouvrir en prenant soin de soi, souvent je nomme comme être sa meilleure amie, d’être son meilleur ami. 

Et si je ne me donne pas l’abondance, c’est parce que dans ce libre arbitre qui est ici, c’est parce que justement je ne prends pas soin de moi. C’est-à-dire que je ne le fais pas pour moi ce que j’aurais à faire. Et le libre arbitre il est là, c’est vraiment chaque fois que je ne prends pas soin de moi, je me mets dans la restriction, chaque fois que je ne suis pas ma meilleure amie je ne m’ouvre pas, je ne me donne pas cette abondance. Pourquoi ? Parce que je ne m’aime pas, parce que je ne sais pas comment m’y prendre pour expérimenter qui je suis. C’est comme si ça parlait de cette clé de « je ne sais pas comment m’y prendre pour expérimenter qui je suis ». Ça c’est notre clé de santé.

Maintenant, si on entend en termes de créativité, j’ai juste à me laisser porter, à expérimenter sans obligation dans la certitude que ce que je suis est unique. Et c’est comme ça que je peux prendre soin de moi. 

Donc, on peut penser que ton fils qui est schizophrène vient te dire, cet évènement vient te dire « sois plus large dans ta vision de la vie ». Ne vis pas dans la restriction. C’est pour ça que j’ai marqué ici ta clé avec celle de ton fils. Qu’est-ce que ton fils vient t’apporter ? Ton fils, il est 5, 3, 3, 1. Ça c’est sa clé. Ce que ton fils vient t’apporter c’est justement d’expérimenter en prenant soin de toi, c’est-à-dire de sortir de toute obligation, de toute obligation de résultat. Toi, dans ta vie, tu veux à tout prix un résultat. C’est comme si tu étais tout le temps en train de vouloir un résultat, de vouloir fixer des choses. Comme si vouloir un résultat fixe, parfait, délimité. 

Et donc, ton fils, il vient te donner ça, il vient te dire « prends soin de toi et expérimente la vie sans vouloir un résultat ». 

Comment tu dois t’y prendre ?  Là où tu es, tu es à la bonne place. Oui, exactement. Là où tu es, tu es à la bonne place. Et cesse d’être dans une attente. Voilà ce que ton fils est en train de te dire. Ce n’est pas ton fils qui te le dit, mais le meilleur amour que tu peux amener à ton fils c’est justement d’expérimenter la vie sans aucune obligation en prenant soin de toi parce que c’est ça qui va changer la relation, c’est ça qui va transformer les choses chez ton fils.

Justement, c’est vraiment ça tu es à la bonne place, en étant sans attente. Tu n’as pas cette certitude et tu dois trouver cette certitude que quand tu es à la bonne place c’est comme ça. Quand tu es dans la certitude d’être à ta place, oui, ça peut évoluer. Et qu’est-ce que tu te dois de respecter dans la relation avec ton fils ? C’est toi-même en assumant la responsabilité de ta vie. Quand je dis assumer la responsabilité de ta vie, ça veut dire de répondre à toutes tes aspirations et sortir de cette restriction. Ça va, c’est clair ce que je suis en train de te dire ?

Donc, on pourrait dire que la phrase qui va être la phrase guérisseuse pour toi c’est je me respecte en prenant soin de moi. C’est-à-dire que je cesse de me comparer en étant dans la bienveillance pour moi. Ensuite, quand tu cesses de te comparer, quand tu te respectes avec bienveillance, alors ça change quelque chose chez ton fils. Ne le fais pas pour faire quelque chose pour ton fils. Juste fais-le parce que si ton fils est schizophrène ça a du sens pour toi et puis ton fils a son histoire à lui. C’est comme ça que les choses peuvent changer. 

Vous voyez comme ces clés nous amènent vraiment au cœur de nous-mêmes en sortant de toute causalité, dans la certitude que oui nous fonctionnons sur cet archétype qui est là et cet archétype peut se décliner dans toutes les tonalités, il peut se décliner dans le positif, dans le négatif ou en conscience. Mais on ne peut pas échapper à ça. On avait un bel exemple ici, cet exemple de cesser de vouloir faire les choses pour les autres. Le meilleur amour que l’on peut amener aux autres c’est de se respecter soi-même. C’est ce que nous sommes qui va changer autour de nous, c’est parce que nous le faisons pour les autres. Arrêtons de croire que nous pouvons être aimés pour ce que nous faisons mais plutôt, être aimés pour ce que nous sommes et non pas pour ce que nous faisons. C’est ça qui va changer notre vie.

 

Vidéos 

Consultations avec les Clés de naissance :

  1. Origine des clés de naissance
  1. Ne peut garder d’argent – Clé 7533
  1. Douleur au genou – Clé 8644
  1. Ne peut recevoir d’argent – Clé 4297
  1. Épisiotomie – Clé4229
  1. Psoriasis – Clé 9975
  1. Fracture de l’humérus – Clé 9975
  1. Peur d’être dans une relation qui enferme – Clé 5531
  1. Ma femme dort avec les enfants – Clé 6422
  1. Ce n’est pas un livre de recettes
  1. Fils schizophrène – Clé de rencontre 6227
  1. Le comportement de la fille dérange la maman – Clé de rencontre 7516
  1. Son arrière petit-fils est né sans oreille droite – Clé de rencontre 7386

 

Pour en savoir plus au sujet des Clés de naissance

  • Les Clés de naissance sont-elles de la numérologie ? Comment les calculer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *