Sclérose en plaque

Un guide gratuit pour décoder le sens caché de ces 35 évènements de la vie quotidienne et retrouver une paix intérieure

Pour la Bioanalogie, tout événement, maladie, malaise, mal –être  a un sens au service de notre conscience.  Même la sclérose en plaque a un sens à notre service.  

Découvrons le Principe de la sclérose en plaque. 

Voici la transcription écrite de cette vidéo : 

La maladie à travers la lecture des trois plans proposés par la bioanalogie.

Nous savons que la vie est faite de trois plans : un extérieur, un intérieur, une limite. C’est ce que l’on développe régulièrement dans tous les enseignements de la Bioanalogie.

Lorsque nous sommes malades ou que nous exprimons un symptôme particulier. Souvent, nous le vivons comme négatif puisqu’il vient encombrer notre vie, il nous empêche de vivre pleinement.

Prenons un exemple d’une pathologie : la sclérose en plaque.

La sclérose en plaque est une pathologie qui nous empêche, entre autre, de pouvoir rester debout, c’est-à-dire que je ne peux pas me tenir de bout à cet endroit-là. Je ne peux pas non plus dans certaines pathologies m’orienter parce qu’on va s’apercevoir qu’on a des difficultés dans certains mouvements, il peut y avoir des pathologies au niveau oculaire, il va y avoir des troubles oculaires. Restons le plus simple possible. Je ne peux pas me tenir debout là où je suis.

Quel est le principe de cette maladie. Ce principe, nous allons le passer par le vide pour accéder au sens que ça peut avoir pour nous ?

Pour la Bioanalogie, dans la vie, la seule solution c’est que si un évènement nous arrive c’est que nous sommes concernés, qu’il parle de nous. Et s’il nous touche à l’extérieur, s’il nous le rencontrons, c’est qu’il parle de nous à l’intérieur. Autrement, il ne nous touche pas.

Le principe de « je ne peux pas me tenir debout à cet endroit-là ». Ce n’est pas en termes de lieu forcément, mais c’est que dans ma vie je m’oblige à être dans une situation où je ne suis pas à ma place.

J’ai eu l’occasion un jour d’animer un séminaire, une journée avec 15 personnes qui avaient toutes une sclérose en plaque. Et ces 15 personnes se regardaient lorsque j’ai commencé à leur expliquer ce principe de découvrir que toutes, sans exception, s’obligeaient à se tenir debout à un endroit où ils n’avaient rien à faire.

L’exemple de cette jeune femme qui a une sclérose en plaque et qui en fait s’oblige à venir vivre avec sa maman parce que son papa est décédé. Dans l’année où elle vient habiter vers sa maman, elle déclenche une sclérose en plaque.

Ce chauffeur routier, qui va déclencher une sclérose en plaque lorsque sa sœur se marie avec un chauffeur routier qui gagne plus d’argent que lui. Et lui, il va s’obliger à gagner autant d’argent que son beau-frère.

Cette dame qui, a 18 ans, sa mère décède à la naissance du dernier enfant. Elle a 8 frères et sœurs. Lorsque ce dernier enfant a 18 ans, elle va déclencher sa sclérose en plaque parce qu’elle s’oblige à rester la maman de tous ses frères et sœurs.

Donc, à ce moment là, si je découvre que justement en moi je n’ai rien à faire à la place où je suis, alors, oui, les choses peuvent changer, oui, plein de choses en nous peuvent changer. Et là aussi, c’est un cadeau extraordinaire de comprendre, d’accéder au principe de chaque maladie, de chaque évènement unique, quel que soit le traitement, ça n’a rien à voir avec le traitement et un traitement sera beaucoup plus efficace lorsqu’on comprend le sens de notre maladie. C’est une priorité.

 

Visionner des vidéos sur « La loi du Principe » 

  1.  La vie est 3 plans : la rencontre du temps et de l’espace
  2. Passer de l’émotion à l’affecte
  3. La mort est derrière nous. 
  4. Sclérose en plaque : exemple concret du 3 plans
  5. La Bioanalogie est hors causal.
  6. Cancer du col de l’utérus – Clé 4299

 

Pour en savoir plus sur « La loi du Principe » : 

 

 

4 réflexions sur “Sclérose en plaque

  1. bonjour

    Quel sens donner suite à « un clash » à l’oreille droite – suivi de 2 années d’intenses vertiges rotatoires stoppées maintenant

    et toujours l’oreille qui siffle et bourdonne en permanence.

    si je peux avoir une piste merci à vous
    christine

    • Bonjour Christine. Je comprends votre désire de connaitre cette réponse si importante pour vous. Par contre, il est impossible de répondre aux questions personnelles sur le blog, cela serait un travail à temps plein. Par contre, cet été, va sortir le premier tome du livre de Jean-Philippe sur le Principe de la maladie ainsi que deux autres tomes par la suite, vous pourrez ainsi avoir plus de précision sur vos demandes personnelles. Sylvie

  2. tout d abord mes salutations les plus sinceres. voila je suis un sepien et un espoir m est revenu en lisant la video. donc pour sortir de la sep il faut trouver le subtil en soi. la maladie est un message pour changer. n est ce pas?.merci

    • Bonjour, la maladie nous enseigne ce que nous nous devons de mettre en conscience. La partie de soi que nous ne faisons pas vivre. Elle révèle notre Talent créatif. Belle intégration. Car il ne suffit pas de le savoir mais bien de l’intégrer dans nos cellules. Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *