Séisme au Népal

Un guide gratuit pour décoder le sens caché de ces 35 évènements de la vie quotidienne et retrouver une paix intérieure

Séisme et Conscience

Drames et catastrophes naturelles émaillent notre actualité au quotidien et même si nous ne sommes pas directement concernés tous ces événements ont un sens  pour chacun de nous comme pour l’humanité entière.  

Regardons ensemble le Principe, selon la Bioanalogie, du séisme au Népal.

 En Bioanalogie, avec la Loi du Principe, nous cherchons à

découvrir l’invitation de la Vie

à travers ce qui nous touche

afin de mettre en lumière le Talent Créatif

que nous avons à révéler. 

 

Le puissant séisme qui vient de dévaster le Népal n’échappe pas à la règle.

Tentons de découvrir ensemble à quel point cet événement est pour nous tous une puissante invitation à changer et à élever notre conscience.

Commençons par analyser chaque détail   :

 

Séisme  (def.)   :

« (Tremblement de terre), provient de la fracturation des plaques rocheuses tectoniques en profondeur, due à la libération brusque de l’énergie accumulée par les contraintes exercées sur ces roches. Il se traduit en surface par des vibrations plus ou moins importantes créant des dégâts qui sont fonction de l’amplitude, de la fréquence et de la durée de celle-ci. »

 

Un séisme est toujours une catastrophe des plus meurtrières avec des conséquences graves  à tous les niveaux : 

  • Sur le plan humain, on dénombre des centaines, voire des milliers de victimes.
  • Sur le plan matériel, on constate l’effondrement des maisons comme de pratiquement tout ce qui a été construit par les hommes
  • Au niveau de l’organisation sociale, tout est déstructuré, les repères ont disparu  (ex : routes et moyens de communication.)
  • Au niveau géographique et écologique, les glissements de terrain modifient le paysage et la surface du sol.

 

On peut alors dire que selon la Loi du Principe : 

Plaques tectoniques   

Invitation à  libérer notre énergie enfermée dans des contraintes sécurisantes : obligation de résultats, recherche de profit, règles sclérosantes, etc. 

 

Il n’y a plus d’appuis sûrs, le paysage change 

Invitation à cesser de nous sécuriser ; à changer nos repères en cessant de nous « accrocher » au connu. 

 

Les structures d’organisation

Elles ont disparu (usines, magasins, hôtels, bureaux) : Invitation à lâcher le mental sécurisant ; à cesser de nous « accrocher » au matériel, à l’extérieur, à la productivité.

 

Les édifices religieux

Ils se sont également écroulés : Invitation à cesser de mettre le sacré à l’extérieur de nous.

 

 

En d’autres termes,

c’est une invitation à expérimenter une terre neuve, inconnue, sans aucune référence au passé.

 

Le « Toit du monde »

Ce tremblement de terre a eu lieu au Népal  considéré comme le Toit du monde puisqu’il compte 8 des 10 plus hautes montagnes de la terre. 

La montagne est le symbole de l’élévation de l’homme et

le « Toit du monde »,  l’endroit où la terre est au plus près du ciel.

Selon la Loi du Principe, ce lieu nous invite donc à vivre en conscience que la  véritable dimension de l’Homme est sa réalisation spirituelle.

 

Cette réalisation spirituelle prend ici un caractère particulier.  

En effet, l’Everest attirant énormément d’alpinistes, nombre d’entre eux ont étés emportés par les avalanches. Tout a disparu, jusqu’à leurs traces.

On peut ainsi dire que c’est une invitation à comprendre qu’il n’y a pas de chemin à parcourir, pas de sommet à atteindre et ni modèle ni maître à suivre.

 

Ce qui n’est  pas sans rappeler  René Daumal lorsqu’il  écrit dans le Mont Analogue1  :  

« … Retourne donc sur tes pas (…) et efface la trace de ton passage pour ne pas égarer ceux qui viendraient à la suivre ». 

 

Autrement dit,

notre réalisation spirituelle est une expérimentation unique et personnelle, hors de toute voie et de tout dogme.

 

D’autre part, la République du Népal est un pays qui est passé récemment de la monarchie absolue à la démocratie.

Selon la Loi du Principe, cela traduit l’invitation à ne pas se soumettre à une loi extérieure (monarchie) mais au respect de chacun dans son unicité (démocratie). 

Enfin, le drapeau Népalais est le seul drapeau national à ne pas être rectangulaire mais formé de deux triangles superposés, l’un avec la lune et l’autre le soleil. Ce qui exprime l’union du masculin et du féminin et donc l’invitation à la non- dualité.

 

Tout dernier point notable à mes yeux : 80% de la population du Népal est Hindouiste. 

L’Hindouisme est une religion sans fondateur ni prophète. Elle n’a ni église, ni dogme majeur. Il s’agit d’une religion animiste qui attribue une conscience à chaque objet du monde matériel qu’il soit minéral, végétal ou animal.

Selon le Principe, cela exprime que le sacré n’est pas dans un objet, à l’extérieur de nous : chaque action est sacrée ainsi que chaque instant.

 

Résumé

Si l’on veut résumer tout cela en une Invitation à révéler un Talent créatif pour chacun de nous, on peut dire que

l’ère qui s’ouvre est celle de la Conscience : nous quittons l’ère de la dualité et de la causalité. 

 

L’esprit quantique nous invite à sortir de la logique du mental ; à prendre -individuellement- la responsabilité de l’expérimentation de l’être unique que nous sommes en sortant des conventions, des modes, de l’uniformité de l’action, de la pensée.

Tout cela sans aucune référence, ni modèle : il n’y a aucun guide, aucun chemin à suivre (qui ne sauraient que nous conduire qu’en dehors de nous même.)

Il s’agit de se laisser surprendre à chaque instant par l’expérimentation de l’instant présent, sans aucune sécurité, en sortant de l’illusion de notre pouvoir personnel dans le sens où ce n’est pas nous qui agissons sur l’extérieur, c’est la vie qui agit en nous.

 

Ainsi, chacun de nous est entièrement responsable de la Vie toute entière et chaque action individuelle est 100% du changement de la totalité.

Vivre consciemment signifie se mettre à disposition de la vie et se laisser œuvrer par elle en choisissant le changement à chaque instant, plutôt que de survivre en le subissant.

C’est  notre responsabilité d’Homme sur la terre

 

1 Le Mont Analogue – 1952 « Roman d’aventures alpines, non euclidiennes et symboliquement authentiques »

 

La chronique de la Loi du Principe

L’art de lire les signes de la vie par Jean-Philippe Brébion

Paru dans Néosanté, Septembre 2015, numéro 48

Autres articles : 

Pour en savoir plus

Vous désirez en savoir plus sur les livres de Jean-Philippe Brébion, les séminaires, l’École de Bioanalogie, les bioanalogistes, …  Cliquez sur l’onglet « Accueil » en haut de cette page. 

 

2 réflexions sur “Séisme au Népal

  1. Merci Jean Philippe
    Tu me remets à chaque fois sur l’importance de suivre ma voie personnelle et de cesser de chercher à l’extérieur de moi.
    Denise

  2. Bonjour Jean-Philippe,
    C’est toujours un plaisir de te lire et de recevoir ton enseignement autant que ta lumière.
    Simplement MERCI.
    Grand bien à toi,
    Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *